www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / CTSD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
5 avril 2011

Compte-rendu du CTPD du 5 avril 2011

L’Inspecteur d’Académie a exposé la politique éducative qu’il mène sur le département :

—>Renforcer la lutte contre l’échec scolaire. C’est ainsi que la FSU constate :
- 12 suppressions d’animateurs-soutiens
- 10 postes de RASED supprimés dont 8 postes G et sédentarisation de 4 postes
- 90 écoles classées comme « écoles appelant une attention particulière ». Cela signifie que, « dans un contexte de budget contraint » (selon l’IA), ces écoles ne devraient pas perdre leurs moyens supplémentaires. l’IA nous a dit que nous étions en période de transition. Cela veut dire, , que les écoles RRS des communes d’Epinay sous Sénart, Courcouronnes (Brel et Tati), Fleury-Mérogis, Les Ulis, Longjumeau, Massy, Vigneux et Viry-Châtillon risquent de se retrouver alignées sur le secteur ordinaire (seuil d’ouverture/fermeture, personnels supplémentaires, décharge de direction et indemnités).
- On constate dans les faits une ponction de postes de secteurs difficiles vers d’autres tout aussi difficiles, aggravant encore la situation des premiers.

—> L’IA n’a pas été en mesure, malgré nos interventions insistantes, d’expliciter les conséquences de l’entrée de certaines écoles dans le dispositif ECLAIR. Le flou reste d’actualité. La FSU a dénoncé ce dispositif comme une complexification du secteur de l’éducation prioritaire et l’amorce d’une remise en cause de nombreux RRS (cf ci-dessus), et à terme, une déréglementation de l’Education Nationale.

— > Les 80 postes que va recevoir l’Essonne seront majoritairement affectés à la BD.

—> La FSU a rappelé son opposition aux fusions maternelle/élémentaire (qui se font souvent au détriment de la spécificité de la maternelle) et à la constitution d’écoles à effectifs particulièrement élevés dans lesquelles l’enfant a du mal à trouver sa place et qui pourraient se révéler une opportunité de création d’E2P (ex-EPEP) !

Il est évident que nous subissons de plein fouet, et concrètement maintenant au quotidien, les effets de la politique menée depuis plusieurs années contre l’école et les services publics. Le gouvernement met l’Education Nationale dans une situation où elle ne peut plus remplir correctement ses missions.

 

Tous les syndicats représentés au CTPD ont voté à l’unanimité contre la carte scolaire proposée.

 

Le SNUipp-FSU a défendu avec fermeté tous les dossiers qui lui ont été transmis et a donc pu obtenir quelques reculs de l’I.A sur certains dossiers et des évolutions positives depuis la dernière réunion.

avant CTPDaprès CTPD
Fermetures différées4037
Fermetures fermes7066
Ouvertures différées1820
Ouvertures fermes8182

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les quelques 78 dossiers que les écoles lui avaient confiés. Sur les 10 situations qui ont reçu une issue favorable ce jour (levée de fermetures ou ouvertures), 8 étaient présentés par la FSU. Nous continuerons à défendre les autres lors du CDEN du 7 avril.

Afin de maintenir la pression, nous appelons tous les collègues à se mobiliser en venant nombreux au

rassemblement unitaire jeudi 7 avril à partir de 17h00 devant la préfecture

pour la tenue du CDEN qui doit examiner les mesures de carte scolaire (instance ou siègent en plus des syndicats enseignants les représentants de parents d’élèves et des élus locaux). Pendant que les représentants iront au CDEN, un débat sur la politique éducative sera organisé.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.