www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
12 avril 2012

Déclaration du SNUipp-FSU 91 à la CAPD du 12 avril 2012

A dix jours du premier tour de l’élection présidentielle, le SNUipp-FSU 91tient à exprimer publiquement son sentiment sur cette échéance majeure pour notre pays et le service public d’Éducation. Au cours des 5 dernières années, nous avons suffisamment dénoncé et combattu la politique mortifère pour l’école de l’actuel président et de ses ministres de l’éducation pour que son bilan ne trouve pas grâce à nos yeux.

Monsieur le Directeur Académique, vous allez sans doute nous répondre qu’il s’agit ici d’une politique nationale qui peut être déclinée d’une manière plus humaine localement, départementalement. Mais non : c’est bien de la même d’on nous parlons ! Dans l’Essonne la dégradation s’est faite multiple « dans un contexte contraint » ! comme il nous l’a été si souvent rappelé.

A titre d’illustration, nous ne citerons que les derniers exemples en date. Nous voulons parler des bricolages statistiques,dénoncés par les déchiffreurs, émanant du ministère, que ce soit à propos du nombre d’ élèves sortant du système éducatif sans qualification ou des évaluations nationales qui ont servi d’outils, soi-disant scientifiquement fondés voire pondérés pour autoriser les comparaisons, de pilotage du système. Dès la deuxième année de ces évaluations, nous dénoncions le caractère idéologique de celles-ci, favorisant une communication gouvernementale démagogique. A contrario, nombre de rapports des services du ministère ne sont pas disponibles afin que les citoyens ne puissent pas mesurer l’ampleur de la dégradation de l’Éducation Nationale subie pendant ce quinquennat et éclairer ainsi leur choix le 22 avril.

Qui peut encore croire aux annonces quotidiennes d’un président-candidat qui proposait, il y a encore quelques jours que "chaque directeur d’école puisse avoir une enveloppe de crédit pour aider et suivre plus particulièrement, avec les spécialistes nécessaires, les enfants en difficulté" ?

A son fidèle ministre de l’éducation nationale qui précisait dans un communiqué qu’il s’agissait "de créer des conseils de soutien regroupant entre autres des psychologues, des orthophonistes et des aides scolaires", nous répondons qu’il s’agit d’une nouvelle dégradation consistant à remplacer le droit des élèves à une aide spécialisée ( RASED) par une aumône !

Au SNUipp-FSU nous avons fait le choix de valeurs fondées sur le combat séculaire pour l’émancipation qui vient de perdre une figure majeure de l’engagement pour une autre société et une autre école en la personne de Raymond Aubrac. Le meilleur hommage que nous puissions lui rendre c’est de continuer à défendre les valeurs du programme du Conseil National de la Résistance dont il fut l’un des artisans et de continuer à résister à tous ceux qui se sont juré de réduire en cendres ses réalisations.

C’est pour cela que le SNUipp-FSU 91 affirme à nouveau qu’une réelle rupture avec la politique actuelle est une impérative nécessité. La poursuite de cette politique ouvrirait la voie à de nouvelles régressions pour tous les salariés et tous les citoyens. La réélection de l’actuel président n’offrirait que la perspective d’un renforcement des attaques subies au long de son mandat. Il invite donc tous/toutes les collègues à exercer leur prérogative de citoyen/citoyenne dès le premier tour afin d’offrir d’autres perspectives d’avenir aux enfants, aux enseignants et au service public d’éducation.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.