www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : RASED 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
15 octobre 2013

Le collectif Rased manifeste à Orléans

Quelques jours après sa conférence de presse parisienne, le Collectif Rased, qui réunit associations de maîtres G et E, parents et syndicats d’enseignants, a à nouveau manifesté sa détermination à Orléans, le 3 octobre, dans le cadre du congrès de la Fname.

Le collectif Rased manifeste à Orléans 

Quelques jours après sa conférence de presse parisienne, le Collectif Rased, qui réunit associations de maîtres G et E, parents et syndicats d’enseignants, a à nouveau manifesté sa détermination à Orléans, le 3 octobre, dans le cadre du congrès de la Fname.   Le collectif national Rased, composé des associations professionnelles, des syndicats, de la FCPE a profité de la tenue du colloque de la Fname à Orléans pour organiser un rassemblement le 3 octobre. Devant le centre du congrès, il a présenté sa campagne de sensibilisation et manifesté son désarroi par rapport à l’avenir des Rased.  La lettre ouverte à Vincent Peillon a été lue devant les 800 participants au colloque Fname. Des militants portaient chacun de grosses étiquettes-lettres qui ont dévoilé peu à peu le slogan : "Les Rased, une force pour l’école".   Pour la présidente de la Fname, Thérèse Auzou-Caillemet et le président de l’AME 45, Dominique Dessagnes, c’est l’occasion de préciser leurs attentes.   Quelle est l’idée force que vous voulez mettre en avant à travers cette interpellation de l’opinion publique ?   Il faut que le discours du président de la République en faveur des Rased se traduise en actes. Le texte de loi sur la refondation de l’école ne fait aucune mention des Rased. Les élèves en difficultés dans les écoles ne peuvent pas attendre. Ce sont eux les premiers à pâtir de la situation. Les personnels des Rased apportent des réponses spécifiques à des besoins particuliers. La refondation de l’école passe par la reconstruction des Rased .   Que demandez-vous au ministre ?   En premier lieu, il faut recommencer les départs en formation d’enseignants spécialisés qui n’ont pas cessé de diminuer depuis plusieurs années. Et recréer des postes. Par ailleurs, la DGESCO est en train d’organiser des commissions de travail pour réfléchir aux différents métiers de l’enseignement. Nous savons qu’un groupe est dédié aux Rased. Mais nous n’avons aucune assurance que le collectif y sera associé.   Comment voyez-vous l’avenir des Rased ?   Nous sommes dans l’incertitude totale. Un rapport de l’Inspection générale a été remis au ministre mais il n’a pas été publié. Nous ignorons les préconisations qui y sont faites. La Fname est consciente que le métier évolue. Elle est d’accord pour accompagner cette évolution, sans conservatisme mais dans un esprit constructif, avec l’idée d’une évolution vers quelque chose de mieux.   Propos recueillis par Isabelle Lardon   Quel avenir pour les Rased ?

 

25 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.