www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
10 février 2014

Déclaration CAPD 6 février

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Le chantier Direction était attendu.

Il y a eu des améliorations proposées mais les mesures ministérielles restent à la marge sur le temps. On note de premières avancées sur l’indemnitaire (4 classes et moins) et la simplification administrative à condition de la rendre concrète dans les écoles. Une programmation a été actée pour 2015 (décharge pour les écoles de trois et neuf classes) et 2016 (décharges pour les écoles de deux et huit classes). D’une manière générale, les mesures sur le temps de décharge, l’indemnitaire et de l’aide administrative restent encore insuffisantes.

Le SNUipp-FSU 91 réaffirme son opposition aux directions à profil. S’il existe des postes spécifiques, les directeurs nommés doivent pouvoir bénéficier d’une formation spécifique à ces milieux professionnels particuliers. Une formation continue de qualité doit être régulièrement proposée.

Le SNUipp-FSU 91 tient à revenir sur la Journée de Retrait de l’Ecole du 27 janvier.

Alors que ce mouvement d’ampleur nationale méritait une réponse de même envergure, force est de constater que ce n’est pas le cas : ce sont les directeurs et directrices ainsi que les adjoints et adjointes que l’on envoie au front, affronter l’incompréhension, l’irrationalité, la mauvaise foi, l’agressivité, les menaces voire la violence des parents qui ont été pour la plupart manipulés.

Aucun outil de communication réellement dédié aux enseignants ou aux parents n’a été élaboré, aucune proposition de gestion de crise soumise à l’appréciation des équipes pédagogiques.

Par deux fois, lettre du 27 janvier et déclaration en CDEN le 28 janvier, le SNUipp-FSU 91 a demandé une expression forte de la hiérarchie intermédiaire (Direction Académique, IEN) afin que la parole de nos collègues ait plus de poids, soit plus solennelle lors des entretiens préconisés par le ministre.

A ce jour, seuls des messages de soutien et le rappel de l’existence de la protection juridique du fonctionnaire ont été signifiés aux enseignantEs du département qui restent seulEs et insuffisamment préparéEs face à des parents d’élèves pour certains déterminés et porteurs d’un argumentaire partagé sur les réseaux sociaux.

Il est donc temps que l’Education Nationale parle d’une seule voix. Cette expression se doit d’être d’autant plus ferme que l’appel au boycott de l’école va se renouveler et que rien n’indique que le mouvement se calmera de lui-même si l’on n’y met pas bon ordre.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.