www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / CTSD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
12 avril 2015

Compte-rendu du CTSD Carte scolaire du 10 avril 2015

D’entrée de jeu, la FSU 91 a annoncé que les propositions de la DSDEN n’étaient pas satisfaisantes (cf déclaration jointe) et les arguments que nous avancions ont tous été repris durant la séance qui a duré plus de sept heures non-stop. Plusieurs points d’achoppement donc sur lesquels le Directeur Académique n’a pas changé de position :

Seuils de décharges de direction en Education Prioritaire : certaines écoles bénéficiaient d’une attention particulière avec une décharge totale à partir de 8 classes. Interrogé sur des rumeurs de baisse de décharge antérieurement, l’IA nous avait répondu négativement.

Pourtant, 13 collègues vont perdre une demi-décharge alors que la situation locale ne s’est pas vraiment améliorée. Tout à sa volonté de nous démontrer l’avantage du label AEP (Attention Educative Particulière) sur l’ancien label AP, le directeur académique s’était bien gardé de présenter toutes les répercussions du changement de label départemental.

Puisque la sacro-sainte équité sert à justifier les régressions, l’ensemble des organisations syndicales ont repris l’inspecteur au mot en émettant un vœu pour que toutes les écoles en Education Prioritaire (REP/REP+, AEP) de plus de 8 classes bénéficient d’une décharge totale de direction.

Peu d’ouvertures de postes répondant aux préconisations ministérielles : pas d’ouverture de classes de TPS et 9 nouveaux postes de Maitres Supplémentaires seulement puisque les 13 autres correspondent à des fermetures de postes d’ASOU. Rien de plus pour les Rased, si ce n’est une fermeture d’un poste G sur lequel le Dasen a reculé suite à notre intervention et la création d’un poste de psychologue à Corbeil.

Egalité d’accès au service public : la fermeture de l’école d’Orveau, alors que les effectifs sont supérieurs au seuil critique, les remises en cause des deuxièmes classes à un élève près, dans les communes du sud de l’Essonne (Oncy/Ecole, Chalou-Moulineux, …) contribuent à renforcer le sentiment de relégation de certaines populations avec les conséquences politiques observables lors des dernières élections. L’École reste bien souvent le seul service public encore présent. Le seul « bougé » proposé en séance était la transformation de fermeture en fermeture différée pour Orveau, ce qui ne changeait rien à la problématique car les parents ne vont pas attendre fin juin ou début septembre pour savoir où seront scolarisés leurs enfants. La transformation de fermeture en fermeture différée pour Oncy ne change rien non plus puisque seuil d’ouverture et seuil de FD sont identiques !

15 mesures étaient proposées en séance, bien insuffisantes à nos yeux, vu le nombre de situations remontées :

2 ouvertures :

- Maternelle Desnos à Fleury-Mérogis Elémentaire
- Y. Gagarine à Ste Geneviève

2 ouvertures conditionnelles :

- Primaire Ferrat à Longpont
- Elémentaire Appert à Massy

2 levées de fermeture :
- Maternelle Joliot-Curie à Igny
- Elémentaire Régnier/Fort à Verrières le Buisson

2 fermetures différées levées :

- Maternelle Queue d’Oiseau aux Ulis
- Elémentaire Colline de Verville à Mennecy

6 transformations de fermeture en FD :

- Elémentaire Joliot-Curie à Igny
- Maternelle A. Franck aux Molières
- Maternelle Courdimanche 1 aux Ulis
- Maternelle Lormoy à Longpont/Orge
- Maternelle d’Oncy/Ecole
- Elémentaire d’Orveau

1 fermeture à la Maternelle Siriex à Boutigny/Essonne

Rappelons que les FD en maternelle et les ouvertures conditionnelles ne changent rien à la situation des écoles et ne constituent pas des mesures positives car le seuil de FD et de F est le même en maternelle et que les ouvertures conditionnelles ne se traduisent pas par une création de poste au mouvement.

A la Ville du Bois, le DASEN n’a pas contraint le maire à différer la création de la nouvelle école ce qui place une dizaine de collègues en situation délicate. La situation est telle à Athis-Mons qu’il n’y a aucune lisibilité de la carte scolaire : à part 8 ouvertures actées sur la nouvelle école, toutes les autres mesures sont conditionnelles.

Concernant les UPEAA (ex CLIN), nous avons acté positivement la création de 2 demi-postes supplémentaires. Il serait cependant nécessaire de procéder à d’autres créations à Athis-Mons/Paray Vieille Poste, Corbeil, Vigneux/Seine et Viry-Châtillon.

Au final, le DASEN proposait 134 ouvertures, 96 fermetures, 34 ouvertures conditionnelles et 51 fermetures différées. Toujours pas d’améliorations en vue en termes d’effectifs par classe alors que l’Essonne a le plus fort effectif moyen par classe (E/C) de France et se situe dans les 5 derniers départements pour le P/E (nombre de professeurs pour 100 élèves).

Pour toutes ces raisons, l’ensemble des organisations syndicales a voté contre ce projet, ce qui oblige la tenue d’un second comité technique pendant les vacances, mardi 22 avril, et l’ouverture retardée du serveur du mouvement au 23 ou 24 avril jusqu’au 10 mai. Le Directeur Académique veut nous en faire porter la responsabilité

MAIS

c’est bien le ministère qui a retardé les opérations de carte scolaire 1er degré pour cause d’élections départementales alors qu’elle ne l’a pas fait pour le second degré qui est lui directement concerné par les conseils départementaux ! Comprenne qui peut !

Ce CTSD pouvait se tenir immédiatement dans la semaine suivant les élections et pouvait être reconvoqué avant les vacances éventuellement.

Questions diverses

Animations pédagogiques

Le SNUipp-FSU est intervenu pour informer le DASEN que des collègues s’étaient parfois retrouvé-es à travailler 6 jours sur 7 dans certaines circonscriptions parce que l’IEN s’était réservée des heures qui n’apparaissaient pas dans le calendrier initial des animations ou parce que des dates d’animation ont été déplacée en cours d’année. Le SNUipp-FSU a demandé qu’un calendrier complet des animations pédagogiques soient communiqué aux collègues le plus rapidement possible en début d’année scolaire dans toutes les circonscriptions. N’hésitez pas à nous contacter si vous vous retrouvez en difficulté à cause d’un calendrier d’animation mouvant !

Sorties scolaires

Le dispositif Vigipirate relatif aux sorties scolaires a été assoupli. Contrairement à ce qui a pu être annoncé dans certaine circonscription, il n’y a pas de ville ni de lieu de visite qui ne puisse être fréquenté par les classes des écoles du département. Cependant, il faut emprunter un moyen de transport privé (ou bien sûr un bus communal) spécialement affrété pour s’y rendre.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.