www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / DECLARATIONS 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
23 novembre 2015

Déclaration du SNUipp-FSU 91 à la CAPD du 19 novembre 2015.

Nos premiers mots iront aux victimes des effroyables attentats du 13 novembre et à leurs proches.

En ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par toutes les catégories de la population, les terroristes envoient un message clair : c’est tout le pays qu’ils veulent atteindre dans les valeurs qu’il représente mais aussi dans sa cohésion, son vivre ensemble.

Les auteurs de ces crimes visent en effet à installer la peur, l’opposition entre les citoyens, la stigmatisation d’une partie d’entre eux notamment par l’extrême droite qui amalgame odieusement immigration et terrorisme.

A l’inverse, le SNUipp-FSU appelle à faire preuve d’unité, de détermination pour défendre la démocratie et les libertés, et combattre toute forme de racisme.

Nous voulons aussi rendre hommage aux Services Publics qui ont démontré une fois de plus leur dévouement et leur efficacité. Nous exprimons notre plus profonde solidarité avec les enseignant-es de Seine-Saint-Denis qui vivent des heures plus difficiles encore.

Pour en revenir à la présente CAPD

, ce n’est rien de dire qu’elle est attendue par l’ensemble de la profession.

Après 5 ans de gel du point d’indice, la hausse des prélèvements sociaux destinés à combler les déficits creusés par les cadeaux au patronat, le déclassement salarial acté par l’Insee et les comparaisons internationales, la question du pouvoir d’achat est plus que jamais d’actualité.

Nous revendiquons une refonte de la grille indiciaire intégrant les échelons de la hors-classe qui permettrait à toutes et tous d’accéder à cet indice terminal.

Après les provocations du Ministre de l’Economie sur le statut et la meilleure reconnaissance du « mérite », nous demandons la déconnexion de l’évaluation avec l’avancement.

La progression de carrière doit s’effectuer à un rythme unique, sans que la note et la fréquence d’inspection instaure une inégalité de traitement entre les collègues. Le SNUipp-FSU 91 s’étonne d’ailleurs que des collègues aux 6ème ou 7ème échelons, avec plus de 3 ans d’AGS, n’aient toujours pas de note.

Près de 50 000 collègues ont signé la pétition en ligne demandant l’alignement de l’ISAE sur l’ISOE du second degré, la ministre doit en tenir compte. Pour le SNUipp-FSU, l’ISAE doit atteindre 1200 € bruts annuels sous forme de points d’indice intégrés au traitement, comptant pour la retraite, et non sous forme d’indemnité.

Dans le cadre de la réécriture des obligations réglementaires de service des enseignant-es spécialisé-es, le ministère veut aligner ces dernières sur celle des PE. Les personnels exerçant en établissement pénitentiaire ou en Etablissement et Services Médico-Sociaux se verraient supprimer le paiement des heures de coordination et de synthèse.

En SEGPA et EREA, l’attribution de l’ISOE en remplacement de ces mêmes heures de coordination et de synthèse pourrait entraîner des pertes de rémunération allant jusqu’à 450€ pour certains personnels. Les propositions du ministère sont inacceptables. Les groupes de travail doivent aboutir à une clarification et une amélioration de la situation de tous les personnels.

Concernant les congés parentaux pris après le 1er octobre 2012, le SNUipp-FSU 91 rappelle que les collègues conservent dorénavant leurs droits à l’avancement d’échelon pour leur totalité la première année, puis réduits de moitié pour les années suivantes. Comment l’article 57 de la loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 modifiant l’article 54 de la loi 84-16 du 11 janvier 1984 (statut général des fonctionnaires de l’état) est-il pris en compte dans le traitement informatique pour le calcul de l’AGS ?

De même, le congé parental est considéré comme du service actif dans sa totalité la première année, puis pour moitié les années suivantes. Par conséquent, il faudra reconsidérer la perte de l’affectation à titre définitif lors du premier renouvellement dudit congé parental au bout de six mois. Nous en reparlerons lors de la révision des règles du mouvement départemental.

Le salaire et le pouvoir d’achat sont des questions de plus en plus prégnantes chez les enseignant-es.

Elles renvoient aussi au manque d’attractivité du métier et à la difficulté de recruter de futur-es collègues, surtout dans les académies où les problématiques du logement sont particulièrement difficiles. A cet égard, le SNUipp-FSU avec la FSU proposera de construire une mobilisation en janvier, y compris par la grève, dans le cadre intersyndical le plus large possible avant le rendez-vous salarial du mois de février avec le Ministère de la Fonction Publique.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.