www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / DECLARATIONS 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
24 novembre 2016

Déclaration du SNUipp-FSU 91 à la CAPD du 24 novembre 2016

Déclaration relative aux départs en Formation Continue, aux promotions et au Livret Scolaire Unique

2 points d’importance à l’ordre du jour de cette CAPD : la formation continue et les promotions.

Quelques remarques à propos de la Formation continue :

703 demandes pour les stages remplacés et 68 demandes hors-temps scolaire : la baisse du nombre de candidatures reflète le découragement éprouvé par les collègues suite aux nombreuses annulations de ces dernières années. C’est toute une habitude professionnelle à reconstruire.

Seul-es 476 enseignant-es bénéficieront réellement d’une formation à hauteur de 2505 jours, soit 48,5% des jours offerts pour les candidatures avec appel d’offre.

La DSDEN doit s’interroger sur la pertinence de certaines actions : des stages de 400 à 500 places prévues pour peu voire aucune demande. 5 stages sont dans ce cas : ils cumulent 2100 places (ou 1250 jours de formation), 53 demandes et 45 personnes retenues (42.5 jours).

La Formation Continue avec appel d’offre ne constitue plus qu’un quart du total des formations dispensées dans ce département. Elle de plus en plus subie au lieu d’être choisie.

De nouvelles exigences surgissent avec l’évolution de plus en plus rapide des enjeux scolaires dans une société en difficulté de réussite et une formation initiale pour le moins a minima : il y a donc urgence à la repenser.

Concernant la campagne de promotions, cette CAPD sera la dernière à examiner les possibilités d’avancement selon trois cadences.

Les futures modalités qui seront mises en place en septembre 2017 ne satisfont que partiellement les revendications que porte le SNUipp-FSU depuis des années : un avancement à un rythme unique déconnecté de l’évaluation professionnelle. La persistance de deux cadences aux 7ème et 9ème échelons, un accès à la Hors-Classe et une assurance de faire sa carrière sur deux grades non garantis et la création d’une classe exceptionnelle réservée à 2% du corps restent des points de profond désaccord.

La possibilité d’accélération d’un an pour deux échelons qui concernera 30% des promouvables, et le passage à la Hors-Classe, soumis à la décision du Dasen sur seul avis des IEN n’est pas acceptable. L’AGS doit faire partie des critères pris en compte pour le passage anticipé.

Cela nous amène tout naturellement à la question du tuilage entre les deux processus d’évaluation. Les IEN ont-ils/elles reçu des préconisations pour cette année scolaire ? Prioriseront-ils/elles les PE aux 6ème et 8ème échelons ? Qu’en sera-t-il des T2 ?

Pour finir, nous devons revenir sur la charge de travail particulièrement lourde à cette rentrée. Il y a les nouveaux programmes à assimiler, les programmations de cycle en rapport à réaliser, le PPMS intrusion à élaborer au débotté et sans filet et maintenant le Livret Scolaire Unique ! Réunion des directeurs et directrices précipitées pour le paramétrage et une « prise en main » expresse, formation à marche forcée avec des animations supplémentaires en cette période déjà bien occupée et injonctions à l’utiliser dès décembre/janvier, il faut raison garder !

Le Ministère de l’Education Nationale, répondant au SNUipp-FSU qui a demandé un moratoire sur la question, a indiqué que seule la saisie du bilan de cycle II était incontournable. Par conséquent, il n’y a aucune urgence à mettre ce livret en place. Prenons les mois qui nous séparent de la fin de l’année scolaire pour étudier, pour nous former et nous faire une idée sur l’outil proposé.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.