www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : COMPTES-RENDUS D’INSTANCES  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
21 mars 2018

La CAPD Classe exceptionnelle se métamorphose en groupe de travail
JPEG - 4.1 ko

Ce mardi devait se tenir la CAPD Classe exceptionnelle. Elle s’est transformée en groupe de travail.

En premier lieu, la circulaire ministérielle est tellement floue que la DSDEN a été mise en difficulté plusieurs fois pour établir le tableau de classement.

L’Inspection Académique n’est toujours pas au courant du contingent alloué au département par le Rectorat !

Dès lors comment se prononcer sur l’avancement sans connaître le nombre de promotions possibles ?

Lors d’un groupe de travail préparatoire, le SNUipp-FSU 91 a mis en avant 3 points essentiels :

- la représentativité hommes/femmes,
- la proximité de la retraite
- la promotion au titre du Vivier 2 de collègues uniquement éligibles à ce vivier qui ne devait pas constituer une session de rattrapage pour les PE promouvables au titre des deux voies.

Sur ce dernier point, à réception des premières propositions, nous étions loin du compte car 3 collègues uniquement éligibles à la Classe Exceptionnelle par le Vivier 2 en bénéficiaient. Cela a été corrigé.

Enfin, le moment de bravoure, le classement des avis !

Le DASEN a fait le choix de ne pas délivrer d’avis insatisfaisant.

Le SNUipp-FSU 91 a demandé quels critères avaient présidé à la délivrance des mentions exceptionnel, très satisfaisant et satisfaisant.

Pourquoi ? Parce qu’à la lecture des avis des IEN ou des chefs d’établissement, il est impossible de comprendre pourquoi telle appréciation de deux lignes amène à un avis exceptionnel alors qu’une autre plus développée et plutôt élogieuse n’obtient qu’un avis très satisfaisant voire seulement satisfaisant.

C’est la parfaite illustration de ce que dénonce le SNUipp-FSU depuis la création de ce grade ou des promotions « au mérite » en général.

Opacité des décisions, reconnaissance du « mérite » éminemment variable selon l’évaluateur. Des collègues vont être surpris-es de la manière dont sont considérés leur travail et leur engagement sincère !

Rappelons que ce mode d’avancement va s’appliquer à la Hors-Classe cette année et aux passages accélérés aux 7ème et 9ème échelons de la classe normale l’an prochain.

Si l’on se réfère aux écrits de Blanquer et aux projets du gouvernement, ce sera la généralisation à terme et l’instauration de l’arbitraire.

Notre métier est déjà l’objet de remises en cause fréquentes (succession accélérée des programmes, dénigrements ministériels, remise en cause de nos compétences) qui nous font perdre tous nos repères.

L’avancement au mérite, c’est la fragilisation de notre identité professionnelle, un mode de gestion pour laisser les personnels dans une position d’incertitude et d’acceptation permanentes sans même avoir l’assurance d’être « reconnu-e » au bout du compte.

La deuxième étape de cette démolition de l’ identité professionnelle consistera à imposer des évaluations nationales pour imposer les bonnes pratiques (entendre recettes miracles) chères à notre ministre et remettre notre profession au pas, vieux rêve de l’opinion réactionnaire.

Et si nous disions collectivement NON ?!

La CAPD devra donc être convoquée à nouveau à une date ultérieure.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.