www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : ACTIONS 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
11 avril 2019

LOI BLANQUER : NOUS NE MARCHONS PAS !

Nous nous mobilisons maintenant, le 9 mai, le 18 mai

Après le 19 mars, les récentes mobilisations que nous avons initiées, notamment les 30 mars et 4 avril, ont permis de développer l’opposition au projet de loi Blanquer.

Les multiples initiatives rassemblant à la fois les parents et les enseignants qui se poursuivent sur l’ensemble du territoire fragilisent le ministre. Tout cela nous conforte dans la possibilité de mettre un coup d’arrêt à la politique éducative menée depuis deux ans, qui ne répond ni aux enjeux ni aux besoins de l’école.

Pendant la période des congés zonés, on continue

Afin de donner un cadre national à toutes ces actions, nous proposons également aux collègues d’adresser une carte postale virtuelle au ministre pour dire non à la loi, oui à d’autres priorités pour l’école (effectifs, formation…) et affirmer l’intention de se mobiliser pour cela.

PNG - 73.8 ko
Nous ne marchons pas !

Réussir le 9 mai, pour l’école et pour les services publics Nous devons dès maintenant mettre toutes nos forces dans la construction de la grève unitaire Fonction publique du 9 mai. Il s’agit d’en faire une journée de grève incontestablement majoritaire dans les écoles et d’entraîner massivement nos collègues dans les manifs pour dire non au projet de loi de transformation de la fonction publique et dénoncer la politique éducative rétrograde et libérale du ministère de l’éducation et le projet de loi « Pour l’école de la confiance ».

Le projet de loi Fonction Publique met en place une instance unique en lieu et place des comités techniques et CHSCT amoindrissant ainsi les actions dans des domaines essentiels de la sécurité et de la vie au travail.

Il supprime des compétences des CAP en matière de promotion et de mobilité favorisant une gestion opaque privant les personnels de recours contre l’arbitraire.

Il prévoit le recours accru au contrat installant encore davantage de précarité et la suppression à terme 120 000 emplois...

Autant de mesures qui vont affaiblir les droits et garanties des personnels et dégrader la qualité du service public pour les usager-es.

Le projet de loi pour une école de la confiance ne répond pas à la nécessité d’améliorer le service public d’éducation pour lutter contre les inégalités et assurer la réussite de tous les élèves et l’élévation du niveau de qualification.

Cette journée permettra également de réunir des assemblées générales partout.

Le 18 mai, tout le monde à Paris

Nous avons acté ensemble une nouvelle journée nationale éducation, dans un cadre fédéral, sous la forme d’une manifestation nationale à Paris le samedi 18 mai rassemblant largement enseignant-es, parents, élu-es, citoyen-nes.

La FSU l’a proposé lors de l’intersyndicale éducation de mardi.

En attendant, nous rendrons public jeudi cette initiative et nous nous engageons dès à présent dans sa construction. Une manifestation nationale a un enjeu symbolique fort et devra être d’une ampleur déterminante pour faire reculer le ministre.

La participation de l’ensemble des départements, avec un maximum d’enseignant-es et de parents, doit donc y être la plus massive possible.

 

111 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.