www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : AU GRE DE LA COVID : l’Ecole à l’épreuve de la pandémie 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
2 avril 2021

Distanciel : STOP aux dérives !

Depuis le début du confinement ...une seule consigne !

Tout le monde fait du mieux qu’il peut depuis le domicile !

Les personnels de l’Education Nationale font leur métier dans des conditions dégradées, au prix d’un épuisement professionnel réel. C’est bien grâce à elles et eux que l’école « tient ».

Pour le SNuipp-FSU 91, ce qui se dessine dès mardi 6 avril, ce n’est pas l’école, collectif de travail et d’apprentissage auquel nous sommes attaché-es.

C’est autre chose que l’école, et nous savons que les personnels feront, comme lors du premier confinement, tout leur possible pour s’y investir au mieux et grâce à leur bonne/haute conscience professionnelle assureront avec leurs moyens (et leur matériel) la continuité du service public.

Et nous rappelons les droits des personnels :

¤ En cas de garde d’enfant à la maison, les personnels sont placé-es en ASA la semaine prochaine et ne travaillent pas. Et cela sans perte de salaire, quoi qu’en disent les IEN.

PDF - 479.8 ko
Demande d’autorisation

¤ La semaine du 6 au 9 avril devra se limiter à un lien scolaire avec nos élèves (révisions, lectures, jeux...).

¤ Il n’y a aucune obligation à utiliser son matériel personnel à l’école (qui n’est d’ailleurs pas assuré) ou chez soi.

¤ Le télétravail ou le travail à distance n’est encadré par aucune convention pour les personnels, il n’est donc pas obligatoire.

¤ Il n’y a aucune obligation à réaliser des classes virtuelles. Chaque enseignant-e doit mettre en place la communication qu’il juge adaptée et nécessaire pour continuer d’avoir un lien avec ses élèves.

¤ Communication avec les parents depuis son adresse professionnelle ou par papier. On ne peut imposer aux personnels, enseignants et AESH, de devoir appeler leurs élèves.

Des IEN réclamaient déjà (et toujours sous demande du DASEN, cf compte-rendu du Point COVID) à ces mêmes enseignants, dont la classe était fermée : leur cahier journal précis, les dates et horaires des classes virtuelles, les supports, … Ces demandes risquent donc d’être multipliées pour la semaine prochaine.

Le SNUipp-FSU 91 vous invite tout d’abord à ne pas répondre à ces diverses injonctions (envoyer vos préparations, dates et horaires de classes virtuelles ou autres). Nous vous rappelons que ces dernières n’ont rien d’obligatoires ! Vous êtes – encore – libre de choisir votre pédagogie, et donc la forme qu’elle prend, même « en distanciel » !

PNG - 62.8 ko

Vous pouvez :

¤ ne pas répondre aux mails,

¤ répondre que vous souhaitez avoir les textes officiels vous obligeant à le faire

¤ ou tout simplement répondre que sans ordinateur et connexion fournie par votre employeur, il vous est impossible de répondre à ces injonctions…

PNG - 22.3 ko

Depuis l’annonce du président mercredi, nous avons de nombreux retours d’IEN imposant, en faisant état d’une réquisition », aux enseignants de venir à l’école afin d’assurer l’accueil d’enfants des personnels indispensables à la gestion de crise. Cette question induit une réponse en plusieurs étapes. D’abord, un-e IEN ne peut procéder à une réquisition de personnels de son propre chef, il-elle ne peut le faire que “par délégation” du préfet, ce qui n’est pas encore à l’ordre du jour. Ensuite, s’agissant du temps scolaire, il ne peut y avoir réquisition pour assurer l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise. Si l’IEN constate l’insuffisance de volontaires sur ces créneaux horaires, il-elle peut être amené-e à affecter tel ou telle enseignant-e à cette mission à condition celui-ci et celle-ci ne soit ni en charge d’enfants de moins de 16 ans ni “personne à risque” et qu’il-elle soit déchargé.e du travail à distance avec sa classe. Cette instruction devant se faire par écrit, mail ou courrier. Enfin, pour l’accueil hors temps scolaire de ces enfants, la réquisition d’enseignant-es comme de citoyen-nes pourrait être mise en place. Ce dispositif est précisément encadré. Aussi préoccupante que soit la situation, nous n’en sommes pas à cette étape.

JPEG - 7.5 ko

Plusieurs textes existent pour appuyer nos propos :

Sur le site du gouvernement, dans la Circulaire n° 2020-059 du 7-3-2020 :

5.2. Télétravail et autorisation spéciale d’absence Dès lors que l’injonction est prescrite par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse quand les conditions sanitaires l’exigent, et que les conditions matérielles le permettent, les agents remplissent à titre exceptionnel leurs fonctions par télétravail. Les enseignants recourent à leur espace numérique de travail (ENT). Dans l’hypothèse où cela n’est pas possible, les fonctionnaires et maîtres de l’enseignement privé sous contrat pourront bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence (ASA). Cette mesure ne s’applique que dans le cadre de ce plan ministériel Covid-19. Cette ASA couvre l’intégralité de la durée pendant laquelle ils ne peuvent exercer leurs fonctions dans l’établissement du fait du Covid-19. L’autorité hiérarchique délivre à l’agent dès que possible un justificatif de l’autorisation d’absence ou de l’autorisation de télétravail. Quel que soit le statut des personnels relevant du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, aucune journée de carence n’est appliquée. De même, les personnels de l’éducation nationale et de la jeunesse dont le ou les enfants de moins de 16 ans font l’objet d’une mesure d’éloignement de leur établissement scolaire, bénéficient d’une ASA dans les conditions suivantes :
- à raison d’un responsable légal par fratrie ;
- sous réserve de justifier d’une part de la mesure d’éloignement (attestation de l’établissement scolaire notamment) et, d’autre part, de l’absence de solution de garde.

Dans la circulaire sur la continuité pédagogique, envoyée hier dans le Fil Info Direction :

Dans le premier degré, la mise en place de classes virtuelles n’intervient qu’en fonction de l’âge des enfants, en tenant compte de leurs facultés d’usage des outils numériques et de concentration. Les professeurs peuvent utilement s’appuyer sur les ressources à leur disposition pour adapter l’organisation et les travaux donnés à la maison. Pour la maternelle, des modalités adaptées seront mises en place (documentation papier, ... ) incluant des éléments permettant à la famille d’accompagner au mieux les plus jeunes élèves.

PNG - 25.9 ko

Retrouvez la foire aux questions du SNUipp-FSU, sur COVID-19 INFOS.

En toute circonstance, n’hésitez pas à faire appel à vos élus du personnel du SNUipp-FSU 91, qui combattent sans cesse ces dérives de notre administration.

Lorsque vous communiquez avec vos IEN, pour répondre par la négative aux injonctions, lorsque vous demandez une ASA, … Pensez à nous mettre en copie visible (snu91@snuipp.fr) !

 

14 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.