www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 91

Vous êtes actuellement : AU GRE DE LA COVID : l’Ecole à l’épreuve de la pandémie 

fontsizeup fontsizedown Enregistrer au format PDF impression s'abonner  à la rubrique {}
12 septembre 2021

Protocole sanitaire et FAQ : Mise à jour du 17 septembre 2021

Référence :
- Protocole sanitaire de février 2021
- FAQ du 8 février 2021
- décret 2021-76 du 27 janvier 2021

Pour toutes les questions de santé et de sécurité au travail, vous pouvez vous adresser au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail du SNUipp - FSU 91.

MAJ du 17.09.2021

Textes de référence :
-  Décret n° 2021-1162 du 8 septembre 2021
-  Circulaire “personnels vulnérables” ministère de la transformation de la fonction publique du 9 sept 21
-  Circulaire “obligation vaccinale” ministère de l’éducation du 9 sept 21
-  Faq Men du 10 sept 21 (n°2 2021-22)

1. Apports et précisions dans la nouvelle FAQ

Brassage

Au niveau 2 (jaune), les élèves en attente d’un remplacement ne peuvent être répartis que dans un niveau de classe correspondant. Un élève de CE1 dans une classe de CE1 pour les classes à cours unique. Dans les classes à multi-niveaux, les élèves sont accueillis dans “les classes du même groupe”.

Port du masque en extérieur

Pas d’obligation à l’extérieur pour les élèves et les personnels au niveau 2 (jaune) sauf décision préfectorale.

Retour de pays classés “rouge”

Le retour de pays classés “rouge” (site ministère de l’intérieur) en établissement scolaire est soumis à quarantaine lorsque :

-  les personnels et des élèves de plus de 12 ans ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet,

-  la situation des élèves de moins de 12 ans accompagnés, lors de ce voyage, par un adulte ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet.

-  Cas confirmé dans une classe

Dès le 1er cas confirmé en maternelle ou élémentaire, il y a fermeture de la classe pour une durée de 7 jours à compter du dernier contact avec l’élève cas confirmé.

Attestations sur l’honneur de réalisation d’un test et de son résultat négatif

Elles ne sont pas conservées par l’école.

Cohabitation avec un cas confirmé

Si le cas contact a un schéma vaccinal complet et que le le premier test est négatif, il n’est pas tenu à une quarantaine. Il doit néanmoins procéder au second test 17 jours après le premier test.

Formation initiale ou continue et passe sanitaire

Il n’est obligatoire qu’à la triple condition : que la formation réunisse plus de 50 personnes, qu’elle se déroule en dehors du lieu habituel de formation, que ce dernier fasse, habituellement, l’objet d’une l’obligation de présentation du passe sanitaire.

Utilisation des vestiaires collectifs

Elle est autorisée dans le respect des mesures sanitaires en vigueur avec une attention particulière à l’aération des locaux.

UNSS

Leurs activités suivent les mêmes règles que celles appliquées à l’EPS.

Les cours et ateliers du dispositif “Ouvrir l’École aux Parents pour la Réussite des Enfants” (espace d’apprentissage pour les parents étrangers primo-arrivants)

Ils peuvent se poursuivre au sein des écoles et établissements scolaires dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

2. Personnels vulnérables et placement en ASA : des évolutions importantes

Il y a lieu de distinguer plusieurs situations.

a. Les agent•es “sévèrement immunodéprimé•es”

avoir reçu une transplantation d’organe ou de cellules souches ; hématopoïétiques ; - être sous chimiothérapie lymphopéniante ;- être traités par des médicaments immunosuppresseurs forts, comme les antimétabolites (cellcept, myfortic, mycophénolate mofétil, imurel, azathioprine) et les AntiCD20 (rituximab : Mabthera, Rixathon, Truxima) ; - être dialysés chroniques ; - au cas par cas, être sous immunosuppresseurs sans relever des catégories susmentionnées ou être porteur d’un déficit immunitaire primitif

A leur demande et sur présentation d’un certificat médical justifiant de leur situation, il•elles sont placé•es en ASA lorsqu’il•elles ne peuvent pas être placé•es en télétravail.

b. Les agent•es “non sévèrement immunodéprimé•es” (cf annexe 2) cas général

a) Etre âgé de 65 ans et plus ; b) Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculocérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ; c) Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ; d) Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ; e) Présenter une insuffisance rénale chronique sévère ; f) Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ; g) Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ; h) Etre atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise, non sévère : - médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ; - infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ; - consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ; liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ; i) Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ; j) Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ; k) Etre au troisième trimestre de la grossesse ; l) Etre atteint d’une maladie du motoneurone, d’une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d’une tumeur maligne primitive cérébrale, d’une maladie cérébelleuse progressive ou d’une maladie rare ; m) Etre atteint de trisomie 21

A leur demande et sur présentation d’un certificat médical justifiant de leur situation et indiquant que leur poste les soumet à une forte densité virale, il•elles sont placé•es en ASA lorsqu’il•elles ne peuvent pas être placé•es en télétravail.

c. Les agent•es “non sévèrement immunodéprimé•es” (cf annexe 2) justifiant d’une contre-indication à la vaccination. Au cas par cas, ils•elles peuvent également être placé•es en ASA.

L’employeur peut contester la demande de placement en ASA. Il doit alors saisir le médecin de prévention qui se prononce sur le degré de “densité virale” et qui vérifie la mise en œuvre de mesures de protection renforcées : L’isolement du poste de travail, notamment par la mise à disposition d’un bureau individuel ou, à défaut, son aménagement, pour limiter au maximum le risque d’exposition, en particulier par l’adaptation des horaires ou la mise en place de protections matérielles ; b) Le respect, sur le lieu de travail et en tout lieu fréquenté par la personne à l’occasion de son activité professionnelle, de gestes barrières renforcés : hygiène des mains renforcée, port systématique d’un masque de type chirurgical lorsque la distanciation physique ne peut être respectée ou en milieu clos, avec changement de ce masque au moins toutes les quatre heures et avant ce délai s’il est mouillé ou humide ; c) L’absence ou la limitation du partage du poste de travail ; d) Le nettoyage et la désinfection du poste de travail et des surfaces touchées par la personne au moins en début et en fin de poste, en particulier lorsque ce poste est partagé ; e) Une adaptation des horaires d’arrivée et de départ et des éventuels autres déplacements professionnels, compte tenu des moyens de transport utilisés par la personne, afin d’y éviter les heures d’affluence ; 35 f) La mise à disposition par l’employeur de masques de type chirurgical en nombre suffisant pour couvrir les trajets entre le domicile et le lieu de travail lorsque la personne recourt à des moyens de transport collectifs. Dans cette situation, l’agent•e est alors placé•e en ASA dans l’attente de la notification du médecin du travail.

Au final, si le dispositif des ASA subit des restrictions notoires, celles-ci semblent difficilement applicables pour les agent•es vulnérables “non sévèrement immunodéprimé•es” exerçant leur fonction dans les écoles et plus généralement au contact du public. En effet, la mise en œuvre de mesures de protection renforcées est difficilement envisageable voire impossible. Pour rappel, celles-ci préconisent : l’isolement du poste de travail, l’absence ou la limitation du partage du poste de travail, une adaptation des horaires d’arrivée et de départ, compte tenu des moyens de transport utilisés afin d’éviter les heures d’affluence, ...

3. Obligation vaccinale : la situation des remplaçant.es

La circulaire du MEN stipule que :

-  “Un professionnel remplaçant est soumis à la même règle vaccinale que la personne qu’il remplace”. Ainsi dans le cas des remplacements en ESMS, les TR sont soumis à l’obligation vaccinale.

-  la DSDEN doit informer chaque personnel relevant de l’obligation vaccinale. En cas de carence d’information individuelle préalable au remplacement, il ne pourra pas être reproché l’absence de vaccination.

-  les justificatifs doivent être présentés et peuvent être conservés par l’administration.

Ce qui se met en place pour les TR est valable pour l’ensemble des personnels soumis à obligation vaccinale.

JPEG - 374.4 ko
PNG - 349.9 ko

MAJ du 10.09.2021

Le ministère assouplit encore le protocole ! Dans les écoles le brassage des élèves est plus souple :

Le protocole de niveau 2 / niveau jaune applicable en métropole prévoit la limitation du brassage des élèves par niveau (CP, CE1, …). Dès lors, les élèves peuvent être répartis dans une classe correspondant à leur niveau en cas d’absence de leur professeur. Dans les situations où la limitation du brassage ne peut se faire par niveau, par exemple pour les classes multi-niveaux, alors les élèves peuvent être accueillis dans les classes du même groupe (exemple CP/CE1 ou CM1/CM2 en fonction de l’organisation mise en place au sein de l’école).

En revanche, à partir du niveau 3 / niveau orange, la limitation du brassage entre les classes s’impose. Les élèves ne peuvent donc être répartis dans les autres classes.

PNG - 349.9 ko

MAJ : 1er septembre 2021

Retrouvez les infos sur cet article.

PNG - 349.9 ko

MAJ : rentrée 2021-2022

Retrouvez les infos sur cet article.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 17.06.2021

Un nouveau protocole sanitaire est mis en place par le ministère à la date du 17 juin, publiée le 18, concernant principalement le port du masque.

Une nouvelle version de la FAQ du ministère a été mise en ligne avec les modifications suivantes :

page 6 : Cadre sanitaire applicable

page 8 : Application du protocole en vigueur au 17 juin à tout le territoire

page 9 : Port du masque par les élèves et les personnels

page 15 : Accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires

page 27 : Cours de musique et de chorale

page 33 : Protocole applicable lors des sorties scolaires ds un ERP

page 34 : Journées portes ouvertes

4 Fiches thématiques ont aussi été mise à jour (EPS, recréation, musique et internat)

PNG - 349.9 ko

17.06.2021

La FAQ n’a toujours pas été mise à jour, mais Matignon est bien revenu sur ses propos : le masque n’est plus obligatoire dans la cour de récréation.

MAJ du 15.06.2021

Une énième MAJ de la FAQ :

Page 22 : Cas contact dans les classes à examen

Page 24 : Stratégie de dépliement des autotests au profit des personnels

Page 25 : Opération de dépistage ciblée

Page 37 : Moments de convivialité

Page 38 : Déplacement Candidats aux concours de la FP

De plus le 1er ministre vient d’annoncer la fin du port du masque en extérieur dès demain et la lever du couvre feu dimanche.

Nous devrions avoir encore des modifications !

PNG - 349.9 ko

MAJ du 04.06.2021

La FAQ a été mise à jour vendredi.

Page 36 :

- Fêtes de fin d’année et kermesse

- Concerts et évènements musicaux dans les écoles et établissements

- Journée portes ouvertes de l’ecole maternelle

- Journée portes ouvertes de l’ecole élémentaire

PNG - 349.9 ko

MAJ du 28.05.2021

Le ministère vient de mettre à jour sa FAQ ce matin.

Beaucoup d’allégement à la date du 09 juin.

Page 6 : Reprise en présentiel possible pour les collèges 4e et 3e

Page 14-15 : Réunion

Règle inchangée jusqu’au 8 juin inclus.

A compter du 9 juin, ces réunions regroupant plus de 6 personnes pourront se tenir en présence dans le strict respect des consignes sanitaires (port du masque, respect de la distanciation et des gestes barrières). Toutefois il est recommandé d’appliquer une jauge d’une personne pour 4m².

Conseil de classe :

Même règle que pour les réunions

Réunions de parents

Même règle

Page 27 : Elève à besoin particulier

Les élèves en situation de handicap en scolarité partagée peuvent reprendre l’organisation pédagogique telle que prévue dans leur projet personnalisé de scolarisation, en veillant au respect le plus strict des mesures sanitaires en vigueur.

Cours d’EPS

A compter du 9 juin, les activités physiques et sportives qui, par leur nature, ne permettent pas le respect de la distanciation (par exemple les sports de contact) seront autorisées en extérieur pour les élèves d’un même groupe classe. A compter du 30 juin, ces activités seront également autorisées en intérieur pour les élèves d’un même groupe classe.

Les activités physiques extra scolaire sont de nouveaux autorisées

Page 33 : Restaurant d’pplication des LP

Les mesures applicables aux restaurants d’application sont les mêmes que celles relatives à l’ensemble du secteur de la restauration (modalités d’ouverture, protocole sanitaire, etc.). Ainsi, depuis le 19 mai, les restaurants d’application disposant de terrasses sont autorisés à accueillir une clientèle extérieure dans le respect de protocole applicable au secteur. En revanche les restaurants d’application ne disposant pas de terrasse restent fermés au public.

Page 35 : Vacances apprenantes

Reconduit avec protocole EN

Sortie et voyages scolaires

A compter du 20 juin, les voyages scolaires avec nuitée(s) seront de nouveau autorisés dans le respect du protocole sanitaire applicable aux accueils collectifs de mineurs. L’opportunité de ces voyages scolaires devra être analysée en amont au regard de la situation sanitaire locale.

Page 36 Journées portes ouvertes

Elles seront de nouveau autorisées, dans le strict respect du protocole sanitaire (notamment en matière de port du masque, et d’aération) à compter du 9 juin. Il est toutefois conseillé de les tenir en extérieur. Si elles doivent se tenir dans des espaces clos, il est recommandé d’appliquer une jauge d’une personne pour 4m².

Fêtes et kermesse

La tenue des fêtes de fin d’année et des kermesses sera autorisée selon le calendrier suivant et si la situation sanitaire le permet :  à compter du 9 juin, elles seront de nouveau autorisées en extérieur si les participants sont assis et dans le respect d’une distanciation d’au moins un mètre entre les personnes,  à compter du 1er juillet, elles seront également autorisées si les participants sont debout. Il est toutefois grandement recommandé d’appliquer une jauge d’une personne pour 4m².

PNG - 349.9 ko

MAJ du 11.05.2021

Un complément a été fait sur la FAQ concernant les classes fermées et les examens le 11 Mai (page 21).

L’apparition d’un cas confirmé conduit-elle à fermer la classe concernée ?

La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves conduit à la fermeture dans les meilleurs délais et au plus tard le lendemain, de la classe concernée quel que soit le niveau (école maternelle, école élémentaire, collège ou lycée) pour une durée de 7 jours. Les responsables légaux des élèves sont immédiatement informés. Cette information vaut justificatif de la suspension de l’accueil des élèves. Seuls les élèves de la classe sont évincés dans ce cas de figure, le contact-tracing devra évaluer si les personnels de la classe ou d’autres élèves(notamment dans les enseignements de spécialité au lycée) doivent être considérés comme contacts à risque, notamment au regard du respect des mesures barrières (dont le port permanent du masque). Le retour des élèves de la classe dans l’école et l’établissement ne pourra se faire que s’ils remplissent les conditions attendues des contacts à risques indiquées ci-après. L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels n’implique pas automatiquement la fermeture de la classe.

La recherche des contacts à risque devra toujours être réalisée au sein des classes concernées par un examen. Les élèves dont la classe est fermée pourront se présenter à un examen s’ils n’ont pas été formellement identifiés comme contacts à risque au sens de la définition de Santé publique France (port du masque, respect de la distanciation, etc.).

PNG - 349.9 ko

MAJ du 10.05.2021

Mise en ligne par le ministère d’une MAJ de la FAQ.

* modalité d’examen p.28

* sortie scolaire p33

À compter du 19 mai les cinémas, musées et théâtres seront à nouveau en capacité d’accueillir du public. Les sorties scolaires dans ces lieux peuvent donc être à nouveau programmées à partir de cette date.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 01.05.2021

En ce jour de premier Mai, le ministère travaille.

Un nouvelle version de la FAQ et de la fiche repère EPS vient d’être mise en ligne

PDF - 985.9 ko
FAQ MAJ 01.05.2021
PDF - 273.8 ko
Repères EPS

Revirement complet puis que les gymnases et les piscines sont de nouveaux autorisés dès lundi 03 Mai (voir page 26 de la FAQ et fiche repère) !

PNG - 349.9 ko

MAJ du 24.04.2021

Retrouvez les modifications apportées sur notre article dédié.

Retrouvez également la mise à jour de la FAQ du SNUipp-FSU.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 23.04.2021

Mise en ligne d’une MAJ de la FAQ ainsi que de la fiche EPS.

Notamment : Lieux de pratique des activités physiques Seules les activités extérieures sont autorisées. En revanche, elles sont suspendues en intérieur (gymnase, piscine, etc.) y compris pour les activités « de basse intensité » et les activités aquatiques dans les piscines.

Apparition d’une nouvelle fiche thématique sur l’aération des locaux.

PDF - 1 Mo
FAQ coronavirus - maj 23 04 2021
PDF - 344 ko
COVID19 - rep res pour l’aération des locaux scolaires
PDF - 232.4 ko
Organisation de l’EPS
PNG - 349.9 ko

MAJ du 09.04.2021

18 ème version de la FAQ depuis janvier 2021... avec un nouvel envoi 24 heures après le précédent !

Point important : Actualisation de la liste des Personnes pouvant solliciter l’accueil de leur enfant.

FAQ CORONAVIRUS au 8 avril 2021 :

PDF - 993.8 ko
FAQ 9 avril 2021
PNG - 349.9 ko

MAJ du 03.04.2021

La FAQ ministérielle a été mise à jour avec les conséquences de la fermeture des écoles et établissements.

PDF - 942.7 ko
FAQ coronavirus MAJ 03 avril 2021
PNG - 349.9 ko

MAJ du 01.04.2021

Suite aux annonces de M. Macron, les établissements scolaires seront fermés du mardi 6 avril au samedi 10 avril.

Les enseignants devront assurer la continuité pédagogique en distanciel.

Les vacances de toutes les zones sont avancées et vont toutes se déroulées du samedi 10 avril au dimanche 25 avril.

Les écoles accueilleront de nouveaux les élèves en présentiel dès le lundi 26 avril.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 27.03.2021

FAQ CORONAVIRUS au 27 mars 2021

PDF - 482.1 ko
FAQ coronavirus MAJ 27 MARS 2021

À partir du 27 mars, dès l’apparition d’un cas positif dans les départements confinés, la classe est fermée pour 7 jours. Tous les autres élèves sont considérés comme cas contact.

A l’issue de la période de fermeture, les responsables légaux des élèves de plus de 6 ans devront attester sur l’honneur de la réalisation d’un test par l’élève et du résultat négatif de celui-ci. En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire de l’élève sera maintenue jusqu’à la production de cette attestation ou à défaut pour une durée maximale de 14 jours.

Pour l’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels la règle est inchangée.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 26.03.2021

Point situation sanitaire au 25 mars 2021 à 13h

148 (+68) structures fermées

116 (+53) écoles

22 (+11) collèges

10 (+4) lycées

3256 (+1238) classes fermées

21183 (+5699) élèves et 2515 (+706) personnels positifs

Des chiffres en augmentation très forte sur le même rythme que la semaine dernière.

Depuis que ces bilans existent, ce sont les plus hautes valeurs jamais relevées sur tous ces indicateurs.

Nouveauté de la semaine : la publication des tests salivaires réalisés du lundi au lundi.

PNG - 349.9 ko

MAJ du 19 03 2021

FAQ CORONAVIRUS au 19 mars 2021

PDF - 900.2 ko
FAQ coronavirus MAJ 19 MARS 2021
PNG - 349.9 ko

MAJ du 12 03 2021

Point situation sanitaire au 12 mars 2021

15 jours après la reprise des cours pour la zone C, nous arrivons quasiment au même nombre de cas de covid confirmés que juste avant les vacances...

PNG - 349.9 ko

MAJ du 11 03 2021

13 ème version de la FAQ en 7 semaines (vacances zone C comprises), 24 h après la 12ème...

FAQ CORONAVIRUS au 09 mars 2021

PDF - 357.4 ko
FAQ 09 mars 2021
PDF - 307.1 ko
Que faire... MàJ 12.03.21

Un nouveau protocole sanitaire des écoles et établissements scolaires a été publié le 1er février et la FAQ a été mise à jour.

Avec ce protocole, la préservation de la santé des élèves et des personnels n’est toujours pas au cœur des préoccupations du ministère au regard de la réalité des écoles.

Vous trouverez pour vous aider, ainsi que les directeurs et directrices, des tableaux résumant les différentes situations COVID appliquées aux élèves et personnels, en pièce jointe à cet article.

Les modifications à observer : (au 8 février)

Le protocole de février est applicable en métropole.

Dans les départements-régions d’outre-mer et les collectivités d’outre-mer, c’est le protocole sanitaire du 29 octobre 2020 qui reste en vigueur.

Les consignes valables en métropole n’y sont pas réglementairement obligatoires mais sont préconisées, notamment : port du masque pour les élèves de 6 à 11 ans, limitation du brassage notamment lors de la restauration, limitation des activités physiques et sportives dans les espaces clos. Il peut toutefois y avoir des mesures restrictives spécifiques prises localement par les Préfets.

Masques :

A partir du 1er février, avec une tolérance jusqu’au 8 février, les masques portés par les adultes comme les élèves à partir du CP doivent être des masques chirurgicaux ou des masques « grand public » de catégorie 1.

Les masques faits maison sont donc interdits.

Les masques doivent être fournis par les familles.

Chaque école devrait être dotée de masques “grand public” de catégorie 1 pour les enfants qui en seraient dépourvus.

Cas contacts :

en maternelle :

Si un.e élève est positif.ive, toutes les personnes non masquées deviennent cas contact.

Ainsi, le moindre cas positif parmi les élèves entraîne la fermeture de la classe.

Étant masqués, les adultes ne peuvent être cas contacts selon le ministère. De même, les élèves ne sont pas reconnu.es cas contact d’un adulte positif mais masqué.

Si 3 élèves d’une même classe (de fratries différentes) sont positifs, les personnels sont déclarés cas contacts.

en élémentaire :

En justifiant du port du masque par tous les élèves et tous les adultes, le ministère établit que l’apparition d’un cas confirmé parmi les enseignants ou les élèves n’implique pas de contacts à risque dans la classe. Néanmoins, le directeur a la charge, avec l’aide des personnels médicaux de l’éducation nationale (quand ils existent) d’identifier les éventuels cas contacts dans une classe.

Dans la circonstance où trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) seraient positifs au Covid-19, alors tous les élèves et les personnels de la classe sont considéré.es comme contacts à risque.

Cas confirmés :

en maternelle :

les élèves symptomatiques, non testés, font l’objet d’une éviction de 7 jours jusqu’à l’arrêt des signes. Une éviction supplémentaire de 48h est recommandée après disparition de la fièvre.

en général :

Le retour n’est pas conditionné au résultat d’un test PCR ou antigénique.

ATTENTION - identification d’un variant :

Dans le cas d’une détection d’un variant, il est essentiel que les parents informent l’école.

Des opérations de dépistage élargies ou par échantillonnage peuvent être menées dans les établissements où la présence d’un variant est suspectée ou avérée.

Les tests peuvent être réalisés à partir de 6 ans sous réserve de l’accord des parents.

Dans la situation d’un cas attribué à un variant, que ce soit un.e élève ou un.e adulte, la classe est systématiquement fermée et des préconisations supplémentaires et différentes sont édictées selon le variant :

si variant britannique :

élèves de la classe assimilés à cas contacts personnels assimilés à cas contacts selon les règles de l’ARS si variant sud-africain ou brésilien :

pour ce variant les préconisations sont identiques dans le cas d’un élève cas contact d’un membre de la famille contaminé , élèves et personnels assimilés à cas contacts

tests et isolement :

cas contact : isolement 7 jours ; PCR à J0 et à J+7 : si négatif, retour à l’école.

cas confirmé : isolement 10 jours ; PCR en sortie d’isolement :

si négatif et absence de fièvre depuis 48h, retour à l’école

si positif : prolongement de l’isolement de 7 jours

Distanciation physique :

A la cantine, le non brassage entre élèves de classes différentes doit impérativement être respecté. Les élèves d’une même classe déjeunent ensemble en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes. La stabilité des groupes d’élèves déjeunant à une même table est privilégiée.

Entrée en vigueur : au plus tard le 8 février.

Alors que le décret indique qu’en absence de masque, une distance “d’au moins deux mètres entre deux personnes” doit être observée, il est stupéfiant de constater que la FAQ stipule que la distance de 2 m s’applique entre 2 groupes (classe, groupes de classes ou niveaux).

Ventilation des classes :

La ventilation de 15 minutes doit toujours être effectuée avant et après le temps classe, aux récréations ainsi que durant la pause méridienne. Mais elle doit maintenant avoir également lieu toutes les heures pendant quelques minutes.

Fumeur.euses :

Il est strictement interdit d’aménager des espaces fumeur.euses dans les établissements. Il faut donc sortir de l’école, être moins de 6 personnes et respecter une distance d’au moins 2 m entre chacun.e.

Sorties et voyages scolaires :

Les sorties avec nuitée sont désormais interdites. Quant aux sorties sans hébergement, elles restent autorisées mais peuvent être assujetties à des restrictions locales.

Continuité pédagogique :

Deux cas sont à différencier :

La fermeture totale de la classe ou de l’école entraîne la mise en place d’un enseignement à distance.

l’absence d’un.e ou quelques élèves, où il s’agira de mettre à disposition de ces élèves le travail de la journée à l’image de ce que nous faisons lors de l’absence ponctuelle d’un.e ou plusieurs élèves.

Réunions :

Les réunions à plus de 6 personnes sont interdites et doivent se tenir en audio/visioconférence. Cette interdiction court pour les réunions d’équipe, de concertation, de coordination, de décision et les conseils d’école. Pas de précision quant aux animations pédagogiques !

PDF - 292.6 ko
differentes_situations_covid
PNG - 202.5 ko
differentes_situations_covid

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 91

Maison des Syndicats

12 Place des terrasses

91034 Evry,

Tel : 01 60 77 97 70

Email : snu91@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 91, tous droits réservés.